Pour un conseil responsable

Qu’est-ce que le « conseil responsable » ?

Si la responsabilité sociale (ou sociétale) des entreprises (RSE) est leur contribution au développement durable de nos sociétés, la réciprocité voudrait que le conseil responsable, soit la contribution des cabinets de conseil à la performance durable des organisations.

De quelle performance parle-t-on ?

De celle qui exprime l’accomplissement des objectifs poursuivis.

Que signifie « performance durable » ?

Que cette performance ne doit pas être une marche forcée ou un exploit temporaire mais un effort constant, qui préserve l’organisation et les individus qui la composent. Performance qui s’inscrive dans la droite lignée d’une vision partagée.

Chez Makin’Ov, nous considérons que ces termes ne peuvent aller l’un sans l’autre, et nous y ajoutons un troisième : notre mission est de vous faire atteindre une performance collective durable. Collective car elle est permise par un engagement de tous les collaborateurs de l’organisation. Notre conviction : les organisations se transforment et atteignent une telle performance quand les individus qui les composent se transforment eux-mêmes.

Nous considérons également que nous avons avec les entreprises que nous accompagnons un devoir de responsabilité et de conscience. Comme le disait Pascal dans ses Pensées, « nous sommes embarqués ». Nous ne pouvons accepter d’agir, avec toutes les conséquences possibles qui s’ensuivent, sans même s’obliger à une responsabilisation totale de nos pratiques. Nous devons, plus encore lorsqu’il s’agit de projets de transformation, nous questionner sur les conséquences prévisibles de nos actes. Et étant « embarqués » aux côtés de nos clients, cette responsabilité ne peut être que partagée.

Comment cette responsabilisation se décline-t-elle ?

Nous avons rédigé collectivement et rendu public notre manifeste du conseil responsable. Il s’articule autour des convictions et principes suivants :

–         Les organisations doivent se doter d’une vision qu’elles aient le courage de soutenir ;

–         L’individu doit être remis au centre des organisations en tant qu’acteur principal de la transformation et de la performance durable ;

–         La formation et l’expérimentation l’aident à devenir autonome, à la fois sachant et praticien au sein d’un collectif ;

–         La performance collective durable est ce qui doit être recherché ;

–         La simplicité prime sur la complexité ;

–         L’engagement mutuel, la confiance, l’entraide, la collaboration et la transmission sont des principes d’action essentiels.

En somme, il faut des organisations visionnaires, car détentrices d’un projet assumé et partagé, composées de collaborateurs engagés, car autonomes et responsabilisés.

Au cours des prochains jours, nous déclinerons ces 6 convictions et principes en détail.

Suivez-nous pour les découvrir, et n’hésitez pas à commenter et à enrichir nos propos.

Nicolas Pasquet – Directeur Général

Un commentaire

  • Très bel article. Bravo !

    Je suis moi-même convaincu que nous avons un devoir de responsabilité en temps qu’entreprise et employés.

    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défilement vers le haut